Le CEPD harmonise ses sanctions

Le CEPD (le Comité européen de la protection des données) va harmoniser les critères pour chiffrer les sanctions sur les manques sur la protection des données

LE COIN DE COINTE
LE COIN DE COINTE SUR... LE SUPER DSI DE TRANSITION

La Cnil inflige une amende de 1,5 million d’euros à Dedalus Biologie

En février 2021, on apprenait qu’un sous-traitant de laboratoires d’analyses médicales avait laissé fuiter les données de 500 000 personnes. La Cnil vient de sévèrement remonter les bretelles à ce sous-traitant, Dedalus Biologie, dont les manquements au RGPD était aussi nombreux que variés.

La Cnil pourra désormais sanctionner plus facilement

Face à la multiplication des plaintes et des dossiers, l’exécutif a fait évoluer les procédures de mise en demeure et de sanctions de la Cnil, avec notamment une procédure répressive simplifiée dans les cas les plus simples.

Accord transatlantique : le CEPD fourbit ses armes

Alors que l’accord de principe entre l’UE et les Etats-Unis n’en finit plus de faire parler, le comité européen de la protection des données a adopté une position prudente, listant les trous de la raquette auxquels il sera particulièrement attentif tout en rappelant qu’il ne s’agit pour l’heure que d’un accord politique sans la moindre portée légale.

Prospection commerciale : trois mises en demeure par la Cnil

Trois organismes ont été mis au pilori par le gendarme des données personnelles, en ce qu’ils transmettaient à leurs partenaires des données personnelles à des fins de prospection commerciales sans recueillir le consentement des personnes concernées.