Accenture

  • Accenture annonce son intention d’acquĂ©rir Linkbynet

    C'est par un communiquĂ© qu'Accenture a annoncĂ© son intention de reprendre Linkbynet. Les dĂ©tails financiers de l’opĂ©ration ne sont pas divulguĂ©s. 

    Les Ă©quipes de Linkbynet vont renforcer les capacitĂ©s d'Accenture Cloud First, un service d'accompagnement des entreprises dans leur plan de migration vers le Cloud. Ce service est soutenu par un investissement de 3 milliards de dollars et regroupe 70 000 professionnels du Cloud dans le monde. Linkbynet reprĂ©sente la 6Ăšme acquisition d'Accenture pour renforcer ce service depuis la fin de 2019. Le projet d’acquisition est soumis Ă  la consultation prĂ©alable des instances reprĂ©sentatives du personnel et des approbations prĂ©alables des autoritĂ©s ainsi qu’aux conditions habituellement applicables.

    Pour rappel, Linkbynet a été fondée en 2000 et est basée à Saint-Denis pour fournir des solutions Cloud. L'entreprise est présente en Belgique, au Canada, en Chine, en France, au Luxembourg, à l'ßle Maurice, à Singapour et au Vietnam. Elle regroupe plus de 900 professionnels hautement qualifiés forts de 400 certifications des principaux fournisseurs de services Cloud tels que Alibaba, Amazon, Google et Microsoft.

    Patrick et Stéphane Aisenberg, fondateurs de Linkbynet.
  • Accenture rachĂšte Enimbos

    Javier de la Cuerda, CEO d'Enimbos. Accenture se renforce dans la migration vers le Cloud des entreprises avec le rachat d’un acteur espagnol, Enimbos. BasĂ©e Ă  Madrid, Enimbos est une sociĂ©tĂ© de services autour de la transformation numĂ©rique et de la migration vers le Cloud. C’est aussi un grand partenaire d’AWS avec prĂšs de 130 certifications autour du catalogue de services du fournisseur de Cloud. Aucun dĂ©tail n’a Ă©tĂ© donnĂ© sur la transaction. Ce rachat suit l’annonce d’un investissement de 3 milliards de dollars par Accenture pour accompagner et accĂ©lĂ©rer la stratĂ©gie « Cloud first » des entreprises.
  • Accenture va investir 3 milliards de dollars dans le cloud

    L'ESN lance une nouvelle branche, Cloud First, dĂ©diĂ©e comme son nom l'indique Ă  l'accompagnement des entreprises dans leur migration vers le cloud. 3 milliards d'euros y seront investis sur les trois prochaines annĂ©es. Toutes les Ă©tudes vont dans le mĂȘme sens depuis plusieurs mois : la Covid-19 et les mesures de confinement ont boostĂ© l'adoption du cloud en entreprise, ou a minima accĂ©lĂ©rĂ© la prise de conscience de la nĂ©cessitĂ© pour bon nombre d’entreprises de mettre tout ou partie de leurs ressources dans le nuage. Accenture en tire les consĂ©quences et lance une nouvelle branche dĂ©diĂ©e au cloud.  BaptisĂ©e Accenture Cloud First, cette activitĂ© sera dirigĂ©e par Karthik Narain, jusqu’à prĂ©sent responsable de la division Technology services de l’ESN en AmĂ©rique du Nord. Il pourra s’appuyer sur “70 000 professionnels du cloud” sachant que Cloud First intĂ©grera la “vaste expertise” d’Accenture dans des domaines tels que la migration, l'infrastructure, les applications, les donnĂ©es, l’écosystĂšme de partenaires, la donnĂ©e ou encore l’intelligence artificielle. 

    80% de l’entreprise dans le cloud 

    “Le edge computing sera Ă©galement un domaine clĂ©â€ ajoute l’entreprise. Mais au-delĂ  des sujets techniques, Accenture Cloud First entend accompagner les entreprises dans les transformations sous-tendues par la migration vers le cloud dans leurs dimensions organisationnelles, RH, financiĂšres, marketing et supply chain. Accenture prĂ©voit d’investir 3 milliards de dollars sur les trois prochaines annĂ©es dans cette nouvelle division. Des fonds utilisĂ©s pour faire progresser, parallĂšlement Ă  l’écosystĂšme cloud, les feuilles de route de l’industrie, les architectures de donnĂ©es dans le cloud, l’automatisation, la R&D, etc. “Avec la plupart des entreprises actuellement Ă  seulement environ 20% dans le cloud, passer Ă  80% ou plus rapidement et de maniĂšre rentable est un changement massif qui nĂ©cessite un nouveau modĂšle audacieux. Accenture Cloud First, associĂ© Ă  notre investissement de 3 milliards de dollars et Ă  nos capacitĂ©s de logiciel en tant que service de pointe dans les services de plate-forme intelligente, garantit que nous fournissons Ă  nos clients valeur, rapiditĂ© et innovation dans chaque Ă©tape de leur parcours cloud” explique Paul Daugherty, directeur gĂ©nĂ©ral d’Accenture Technology.
  • Accenture victime du ransomware Lockbit

    Le groupe de ransomware Lockbit revendique une attaque contre l’ESN française et menace d’en publier les donnĂ©es. Si la frappe n’a pas eu d’impact sur l’activitĂ© d’Accenture, l’attaque aurait pu ĂȘtre menĂ©e avec une aide en interne, c’est du moins ce qu’assurent les cybercriminels.

  • Ransomware : Accenture victime de Lockbit

    Le groupe de ransomware Lockbit revendique une attaque contre l’ESN française et menace d’en publier les donnĂ©es. Si la frappe n’a pas eu d’impact sur l’activitĂ© d’Accenture, l’attaque aurait pu ĂȘtre menĂ©e avec une aide en interne, c’est du moins ce qu’assurent les cybercriminels.